L’étrange cas du Dr Nesse

Depuis son divorce le commissaire Espinosa a pris goût à la «malbouffe» et il oblige ses subordonnés à partager d’énormes hamburgers dégoulinants de ketchup. Une originalité gastronomique qui ne l’empêche pas d’être l’un des rares flics intègres de Rio de Janeiro.

Le commissaire Espinosa n’est pas James Bond. Il serait plutôt dans la lignée d’Hercule Poirot ou de Sherlock Holmes parce que comme son nom l’indique -Espinosa est la forme hispanique de Spinoza- il vaut mieux réfléchir avant d’agir.

« L’étrange cas du Dr Nesse » de Luiz Alfredo Garcia-Roza est la cinquième enquête du commissaire Espinosa. Perspicacité et réflexion sont les principaux atouts du policier pour y voir clair dans une affaire aux multiples facettes où la victime n’est pas forcément celle qu’on croit et le coupable pas forcément celui que l’on soupçonne.

Philosophe et psychologue

Car ce Dr Artur Nesse, psychiatre renommée de Rio de Janeiro, tient tout autant du Dr Jekyll que de Mr Hyde. Pourquoi déteste-t-il ce Jonas que tout le monde adore ? Et d’ailleurs qui est Jonas et pourquoi refuse-t-il le prénom d’Isidoro que ses parents lui ont donné ? Pourquoi passe-t-il son temps à épier les moindres faits et gestes du Dr Nesse ? A-t-il enlevé successivement les deux filles du médecin ? Ont-elles simplement voulu fuir l’étouffante ambiance familiale ? Leur mère, Teresa, retrouvée morte sur un banc public, est-elle aussi innocente qu’il y parait ? Où est passé Jonas ? A-t-il été tué ? En tout cas sa disparition entraîne des morts en cascade que le commissaire Espinosa aura bien du mal à élucider. Certaines zones d’ombre ne seront d’ailleurs jamais éclaircies et le lecteur, tenu en haleine jusqu’à la dernière page, risque d’en éprouver une certaine frustration.

Luiz Alfredo Garcia-Roza, philosophe et psychologue, est venu relativement tard à la littérature après avoir pendant 35 ans enseigné la théorie psychanalytique.

Inutile de dire que cela laisse des traces quand, après une telle immersion dans les mystères du subconscient, on se met à écrire des romans policiers.

Dans un perpétuel jeu de miroirs où l’on ne distingue plus la réalité de ses nombreux reflets, Luiz Alfredo Garcia-Roza brouille à plaisir les pistes et gomme systématiquement les frontières entre le fantasme et la réalité, le bien et le mal car, explique le commissaire Espinosa «nous sommes tous en même temps des saints et des criminels ; nous sommes tous des Dr Jekyll et Mr Hyde ».

L’Étrange cas du Dr Nesse. Luiz Alfredo Garcia-Roza. Actes Sud

 

This entry was posted in Critique, Romans and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.