Les plus médaillés ne sont pas ceux qu’on croit…

La Chine, les Etats-Unis et la Russie trustent en général les belles médailles, en or, en argent et en bronze, généreusement offertes lors des quadriennales fêtes du muscle appelés Jeux Olympiques. Ces trois pays sont les superpuissances athlétiques de notre planète. Étaient, car un journal galiportais est venu mettre son grain de sel dans ce classement routinier… … pour en proposer deux autres où les habituels vainqueurs sont relégués en queue de peloton au profit de … la Jamaïque, du Kenya, des Bahamas ou des Antilles Hollandaises.
N’étant pas un grand statisticien j’ignore si ce nouveau classement concocté par « Publico », qui revisite celui des JO de Pékin en 2008, est pertinent. Mais il a au moins le mérite de l’originalité et, sans vouloir offenser les nouveaux vainqueurs, celui de la surprise.
Le raisonnement de « Publico » semble en tout point imparable. Dire que tel pays a reçu tant de médailles et occupe pour cela telle ou telle place n’est évidemment pas faux mais ne rend pas compte du « poids » des populations puisqu’il met sur le même plan la Jamaïque (2,7 millions d’habitants) et la Chine (1,3 milliard d’habitants), les Etats-Unis (313 millions) et les Bahamas (353.658). Les disparités sautent tout aussi fort aux yeux si l’on introduit dans le classement le paramètre PIB : 8.506 dollars pour l’Arménie et 15.094.025 dollars pour les États-Unis, par exemple.
Mettant en pratique cette constatation « Publico » offre donc à ces lecteurs deux nouveaux classements : l’un avec les médailles en fonction du PIB et l’autre avec les médailles en fonction de la population.
Dans le premier la Jamaïque arrive en tête n’ayant « dépensé » que 1.346 dollars pour chacune des 11 médailles obtenues en 2008, très loin devant les Américains qui ont du se fendre de 137. 218 dollars pour chacune de leurs 110 récompenses.
Le second classement permet aux Bahamas d’occuper la première marche du podium avec pour chacune des deux médailles obtenues une « contribution » d’à peine 176.829 de ses habitants alors que la Chine a du avoir recours à 13.473.500 de personnes pour chacune de ses 100 rondelles qu’elles soient d’or, d’argent ou de bronze.
Et le Galuport dans tout ça ? Et bien la « découverte » de « Publico » lui permet de passer allégrement de sa 85è place officielle à la 70è dans le classement médailles/PIB et à la 59è dans le classement médailles/population.
Étonnant, non ?

This entry was posted in Billets, Nouvelles du Galuport and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.